À propos de moi.

Je n'ai jamais été le genre de personnes qui baissait les bras. (persévérant ou borné, appelez ça comme vous voulez.)

Jusqu'à mes débuts en entrepreneuriat, ça m'avait plutôt bien réussi :

Sportif de haut niveau paralympique

Malgré le fait que j'ai toujours adoré le sport, j'ai toujours été moyen. Si vous vous rappelez du petit maigrichon à lunettes que personne ne voulait dans son équipe quand vous étiez petit : c'était moi.

Mais à force de persévérance et d'acharnement, j'ai fini (contre toute attente) par devenir sportif de haut niveau, par gagner plusieurs médailles internationales et par passer plus de cinq ans en équipe de France paralympique de judo. (j'ai mes deux bras et mes deux jambes, mais 10% d'une vision normale.)

C'est donc plutôt confiant que je me lance dans l'entrepreneuriat en me disant que si je travaille plus dur que les autres, ça marchera.

Mon premier projet

Je lance mon premier projet surmotivé comme jamais. Je bosse dessus comme un acharné et j'y passe la moindre minute de mon temps libre. Si bien qu'avec la masse énorme de boulot que je fournis, ça va forcément marcher. C'est sûr !

Et devinez quoi ?

Bah non.

Ça ne marche pas.

Je jongle entre l'université, les entraînements et maintenant l'entrepreneuriat, et c'est une galère monstre :

Je passe à deux doigts de repiquer mon année, je fais une saison blanche côté sportif et les débuts de mon business sont complètement foireux.

Je finis par me demander si je vais vraiment y arriver. Je suis épuisé, je n'ai plus de vie à force de passer mon temps entre l'entrepreneuriat et le sport, et (trop de fatigue oblige) je me blesse sévèrement : rupture des ligaments croisés. (pas très original, je sais.)

La décision qui a tout changé

À ce moment-là, un soir de réflexion existentielle dans la chambre d'un centre de rééducation à 968 km de chez moi, je sais que je dois changer quelque chose.

Je décide d'apprendre à mieux m'organiser.

Je profite du temps libre que me libère ma blessure pour m'intéresser à la gestion du temps et à la productivité, et je pose les nouvelles bases de ma stratégie :

Je deviens plus productif et je finis par concilier un business qui tourne (dans la niche du judo) et une carrière de judoka médaillé mondial.

Ce qui a fait la différence, ce n'est pas les connaissances marketing ou le nombre d'heures passées à bosser.

C'est la capacité que j'ai eu à mieux m'organiser et à me concentrer sur ce qui était le plus important dans les projets que j'avais.

Aujourd’hui, je vous aide à suivre le même chemin et à devenir vous aussi un entrepreneur plus productif pour atteindre vos objectifs, plus vite (et plus sereinement).

Si ça vous va : rejoignez les mails privés en cliquant sur le bouton juste en dessous et on se retrouve dans votre boite mail.

À tout de suite,

Lucas

PS : Et je continue à regarder un peu Netflix, parce qu'être productif ce n'est pas forcément super-chiant.